- Lundi 2 nov, de 19h à 21h30, Concoret (56)
Formation : La communication engageante -
Reportée en 2021

- Jeudi 5 nov, de 19h à 21h30, Concoret (56)
Formation : La comptabilité des associations
- Reportée en 2021

- Samedi 7 nov, de 9h à 12h30, Concoret (56)
Formation : Comment communiquer sur mon association ?
- Reportée en 2021

- Lundi 9 nov, de 19h à 21h30, Concoret (56)
Formation : Le budget prévisionnel
- Reportée en 2021

- Samedi 14 nov, de 9h à 12h30, Paimpont (35)
Formation : Envisager une utilisation vertueuse des réseaux sociaux pour mon asso
- Reportée en 2021

- Samedi 14 nov, 10h à 12h, Concoret (56)
Gestion de l'eau au jardin
Pour en savoir plus
- Annulée

- Samedi 21 nov, de 9h à 12h30, Paimpont (35)
Formation : Quels réseaux sociaux pour mon asso ?
- Reportée en 2021

- Samedi 28 nov, de 9h à 12h30, Concoret (56)
Formation : Les responsabiilités du dirigeant associatif
- Reportée en 2021

 

Le CPIE Forêt de Brocéliande
est adhérent du réseau ESS'entiel Ploërmel :

 
 
Centre de ressources pédagogiques

Le CPIE Forêt de Brocéliande est situé en Bretagne, à l'orée du massif forestier, au carrefour de 3 départements : Morbihan, Ille-et-Vilaine, Côtes d'Armor.

Contact :

26, place du Pâtis Vert
56430 CONCORET
02 97 22 74 62
la-soett@wanadoo.fr

Agréments :
- J&S : n°56-043032
- E. N. : n°56-50

Des forêts issues de l'antique Forêt de Brocéliande...
Paimpont et Lanouée

La Forêt de Brocéliande, légendaire et historique, recouvrait 5000 ans avant notre ère une grande partie de la Bretagne. Aujourd'hui, cette antique forêt se trouve morcelée sur tout le territoire. Deux grands ensembles forestiers sont présents sur le Pays de Ploërmel : la Forêt de Paimpont, plus grand massif forestier de Bretagne, et la forêt de Lanouée.

La forêt de Paimont, dite forêt de Brocéliande
Plus grand ensemble forestier de Bretagne, la forêt de Paimpont est aujourd'hui assimilée à la partie subsistante de la légendaire forêt de Brocéliande. Couvrant à ce jour 7500 hectares, elle est essentiellement composée de propriétés privées, qui représentent 90 % de la superficie totale. C'est ici qu'ont été situés les hauts lieux de la Légende Arthurienne en "Petite Bretagne", tels le "Val Sans Retour", la "Fontaine de Barenton", le "Tombeau de Merlin" ou encore le "Palais de Viviane" au fond de l'étang du Château de Comper à CONCORET.

L'intérêt écologique du massif n'est pas seulement lié aux formations boisées de composition variées. On y observe également des zones d'affleurements rocheux, des paysages de landes (sèches, humides ou mésophiles), des tourbières, des milieux aquatiques divers, des paysages agricoles mêlant cultures, bocages et prairies naturelles. Ces divers biotopes sont plus ou moins imbriqués entre eux, formant ainsi une mosaïque complexe :

  • Formations boisées : la haute forêt conserve très peu de futaies de feuillus (l'une des plus belles ayant été ravagée lors de l'ouragan du 15 octobre 1987). Elle est plutôt caractérisée par des futaies de pins maritimes et surtout sylvestres, alternant avec des paysages de landes. A l'inverse, la basse forêt a conservé de beaux taillis de feuillus, surtout constitués de chênaies-hêtraies.
  • Paysages de landes : vastes espaces envahis de bruyères et d'ajoncs. Certains secteurs regoupent à la fois des landes sèches sur sols superficiels et des landes humides tourbeuses à sphaignes.
  • Zones humides et tourbières : de multiples ruisseaux parcourent ce massif. On note aussi la présence d'étangs où l'eau, souvent très acide, est également riche en éléments organiques. Ils présentent un excellent état de conservation et une richesse écologique remarquable. On peut noter enfin la présence très intéressante de tourbières à sphaignes (mousse à l'origine de la formation de la tourbe) et de tourbières actives à narthécies (considérées comme habitats prioritaires.

La forêt est classée en ZNIEFF (Zone d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) et une partie est répertoriée à l'inventaire des sites d'importance communautaire (Natura 2000). En effet, certains biotopes et espèces animales et végétales présents constituent un intérêt écologique majeur.

  • Coléanthe délicat : petite graminée annuelle inféodée aux fonds vaso-sableux des étangs. Sa répartition uniquement dans l'ouest de la France et sa rareté en Europe confère à ce site un critère majeur de préservation.
  • Murin de Bechstein : chauve-souris inféodée au milieu forestier dont la présence en Bretagne reste très rare.
  • Triton crêté : ce grand triton affectionne les mares à végétation aquatique dense, en milieu ouvert. Les étangs du secteur de Paimpont constituent un des rares sites de présence en Bretagne.
  • Damier de la succise : papillon lié aux prairies et landes humides où sa plante hôte, la succise, est abondante. La très forte régression de ce type de milieu en Bretagne a entraîné une répartition actuelle beaucoup plus ponctuelle.
  • Autres espèces d'intérêt communautaire présentes : Flûteau nageant, Grand Murin, Lézard vivipare, Loutre d'Europe.

On peut observer également la présence de grand mammifères (chevreuils, cerfs, sanglier), des sites de nidification de rapaces (Bondrée apivore, Busard St Martin, Busard cendré, Faucon hobereau), ainsi que des installations saisonnières d'oiseaux aquatiques.

La richesse et la diversité du patrimoine naturel ont ainsi suscité la mise en place de la station biologique de Paimpont, dépendante de l'Université de Rennes 1.

La forêt de Lanouée
Vaste massif forestier de 3800 hectares au sein d'une zone peu boisée, la forêt privée de Lanouée est composée de résineux et de feuillus.

Les feuillus ont été essentiellement exploités au XVIIIème siècle, pour le bois de chauffe destiné à alimenter les forges de Lanouée, comme ce fut le cas de nombreuses forêts bretonnes à la même époque (dont la forêt de Paimpont).

A la suite de l'ouragan de 1987, les programmes de reboisement ont été intensifiés, permettant ainsi de reconstituer en quelques années les parcelles sinistrées.

D'un intérêt faunistique notable, on recense en forêt de Lanouée de nombreux grands mammifères (cerfs, chevreuils, sangliers...), ainsi que 14 espèces d'oiseaux nicheurs dont le Busard cendré (en diminution sur l'ensemble de la région), le Pic mar, le Rouge-queue à front blanc, le Bec croisé des sapins. A retenir également la présence de la Loutre d'Europe.

 

 

[Qui sommes nous ?] [Projets - études] [Scolaires] [Animation, sorties] [Loisirs, vacances] [Formations] [Hébergement de groupes ] [Adhérer au CPIE]

Dernière modification du site : 14 Décembre, 2020

Ce site a été réalisé grâce au soutien du programme

Site hébergé par : Wanadoo France - 48 ave Camille Desmoulins - 92791 Issy-les-Moulineaux cedex 9

10 juin, 2016